Locaux d'activités

Depuis ses premières constructions, Nantes Métropole Habitat a intégré des locaux commerciaux dans ses programmes. Ce fut le cas pour la cité-jardin de la Morrhonnière en 1926, comme ça l’est aujourd'hui dans de nombreux projets qui sortent ou vont sortir de terre. Sur les 25 000 logements que gère l'Office, près de 200 ont une vocation commerciale ou d’activités. Premier bailleur commercial de la ville et second dans l’agglomération nantaise, Nantes Métropole Habitat participe ainsi à la dynamique économique.

Nantes Métropole Habitat ne fait pas que du logement classique. Il existe dans son parc des résidences pour personnes âgées, des EHPAD (établissement d’hébergement de personnes âgées dépendantes), des foyers de jeunes travailleurs, des foyers sociaux et des locaux d’activités, notamment des commerces.
Toujours en pied d'immeuble, avec une vitrine, ils ont, pour les plus anciens d'entre eux, un logement attenant à l’étage. Pour certains, c’est un confort et/ou une nécessité, surtout quand il y a des contraintes d'horaires, une boulangerie par exemple. Pour d'autres, il servira de lieu de stockage.

Des conditions d'accès avantageuses.

Comme pour tout logement, les dossiers de demande sont présentés au regard de leur pertinence à la Commission d’attribution qui doit statuer. Le projet du demandeur est étudié sur son projet d’exploitation et son budget prévisionnel afin d’éviter toute mauvaise surprise. Si le montant des loyers est indexé sur les prix du marché, les conditions d’accès sont avantageuses par rapport au secteur libre. Il n'y a pas de frais d’actes de notaire, pas de droit d'entrée et le paiement du loyer se fait à terme échu.

Répondre aux attentes des habitants.

Dans chaque projet de construction neuve, Nantes Métropole Habitat prévoit très régulièrement des surfaces commerciales et/ou d’activités, toujours en rez-de-chaussée selon la pertinence. Au sein d’une une ZAC (Zone d'Aménagement Concertée) par exemple qui prévoit l'émergence d’un nouveau quartier, la réflexion s’impose. Elle se déroule en concertation avec les aménageurs et les partenaires dans le cadre du cahier des charges de la ZAC. Il s'agit de déterminer l'opportunité d'une surface commerciale en pied d’immeuble pour satisfaire une demande et un besoin des habitants. Les sollicitations ne manquent pas, elles se font en direct ou via le site de l’Office, ou encore par l'intermédiaire de Nantes Métropole ou de la Ville de Nantes.

Une large palette d'activités.

Les locaux d'activités de l'Office sont répartis entre commerces, activités associatives et professionnelles. Côté commerces, on trouve des boulangeries-pâtisserie, des restaurants, des salons de coiffure, des laboratoires d’analyses médicales, des épiceries exotiques et alimentations, des boucheries, des bars, des tabac-presse, des laveries, des sociétés de maintenance informatique… Les locaux associatifs ou professionnels abritent des professions libérales, des activités médicales, des crèches, des services publics (la mairie annexe de la Bottière par exemple) et des associations de toute nature (soutien scolaire, insertion, bricolage, cuisine…).

Contact

Pour toute demande d'informations, n'hésitez pas à nous écrire :

locaux-activites@nmh.fr