Nantes Métropole Habitat acteur de la transition énergétique

Jusqu'au 31 mars Nantes Métropole invite l’ensemble de la population de l’agglomération à participer à un grand débat sur la transition énergétique autour de 4 questions : quels modes de vie ? Quels paysages ? Quels accès à l’énergie ? Quelles innovations ? L'Office innove, expérimente, met en place des services, des équipements ou des matériaux qui contribuent à cette transition énergétique.

Ce grand débat citoyen a pour objectif d’apporter des réponses à l’urgence climatique qui impose des engagements forts en termes d’énergie et de comportements.

Nantes Métropole Habitat s'inscrit totalement dans cette démarche que ce soit en termes de constructions neuves, de rénovations de logements ou encore par la mise en place d'initiatives citoyennes et durable. Les premiers logements à énergie positive du Grand Carcouët en sont un exemple. Tout comme la création de locaux de tri pour les encombrants en pieds d'immeubles ou les différentes campagnes d'information sur les éco-gestes pour l'ensemble des locataires de l'Office.

Des nouveautés en termes de bâti, dans le neuf et la réhabilitation

Les normes en matière d'isolation des logements et de consommation énergétiques sont de plus en plus exigeantes. Objectifs : alléger la facture énergétique et le confort.

NMH investit chaque année plus de 40 millions dans la rénovation de son patrimoine

NMH met en oeuvre tout son savoir-faire pour trouver des alternatives aux énergies fossiles. Voici le détail de quelques solutions expérimentées :

Les réseaux de chaleur

En plus d'être renouvelables et faiblement émettrices de gaz à effet de serre, les énergies alimentant les réseaux de chaleur sont produites localement. Cela contribue au développement de l'activité locale de production et de distribution énergétique.

  • Deux réseaux de chaleur à Nantes Métropole : NADIC sur les quartiers Bellevue & Dervallières et ERENA sur l'Île de Nantes, Malakoff, le Pré-Gauchet, la Bottière, le Port Boyer.
  • Près de 10 500 logements de NMH sont aujourd'hui raccordés au réseau de chaleur urbain.
  • Sur le territoire métropolitain, l’objectif est qu’un logement social sur 2 soit raccordé au réseau de chaleur et chauffé aux énergies renouvelables en 2020.

La géothermie

La géothermie est une énergie verte, propre et économique.

  • Le groupe Mallève (63 logements) dispose de cet équipement à titre expérimental. Cette énergie pourra être utilisée à nouveau dans de futurs programmes neufs.
  • 18 puits forés à plus de 100 mètres et une pompe à chaleur permettent de puiser la chaleur dans la terre pour alimenter les logements en chauffage.

Des thermostats intelligents

Développés par la start-up nantaise Qivivo, ces thermostats intelligents peuvent être programmés pour définir les heures de chauffage de manière optimale. Ils captent des données d’ambiance et ajustent la température en fonction des données météorologiques quotidiennes. Par exemple, si une matinée ensoleillée en prévue, le thermostat coupe le chauffage plus tôt que d'habitude pour bénéficier des apports solaires.

  • L'immeuble Gustave Roch teste l’utilisation de ces thermostats.

Chauffer l'eau avec des ordinateurs

La chaudière innovante qui recycle l’énergie générée par les serveurs informatiques pour chauffer l’eau existe désormais. Mise au point par la société Stimergy, elle fonctionne en installant des serveurs informatiques dans les chaufferies d'immeubles. La chaleur générée par les ordinateurs préchauffe l’eau via un ballon tampon.

Stimergy et NMH réinventent l'eau chaude

  • 40 appartements de la résidence Albert Londres à Nantes Nord ont été équipés de ce dispositif en juin 2016. Une économie estimée à 44 MWh par an pour le poste eau chaude sanitaire.

Avec ces nouvelles expérimentations, Nantes Métropole Habitat valorise son patrimoine, diminue la consommation énergétique des habitants, et soutient l’innovation à travers des entreprises et des start-up locales.

Plus d'infos

Pour participer au Grand Débat sur la transition énergétique, une seule adresse :

nantestransitionenergetique.fr

Le chiffre

74% des logements de l'Office classés B ou C (contre 37% des HLM en moyenne en France)